Humour : dictionnaire triumphopédique

 

Texte transmis par Jacques GAUDFROY

TRIUMPHISTE : n.m. Celui qui possède une Triumph, qui aime la Triumph ou qui a consacré sa vie à l’étude des phénomènes physiques liés à la Triumph. Peut s’employer par extension dans le cas de celui qui rêve d’une façon prolongée aux Triumph.

TRIUMPHESQUE : adj. (ital.Triumfesco) Qui appartient, est relatif aux Triumph. Peinture triumphesque, littérature triumphesque. Fin de mois triumphesque.

TRIUMPHESSE : n.f. Femme attachée au culte d’une divinité triumfesse. Par exemple, épouse légitime du triumphiste, ou concubine notoire, patente.

TRIUMPHETTE : n.f.fam. Terme affectueux qui désigne la petite amie occasionnelle du triumphiste. Deux connotations s’y attachent : la jeunesse et la précarité.

TRIUMPHOLOGUE : n.m. ou f. Historien(ne) qui étudie le monde triumphiste.

TRIUMPHOLOGISTE : n.m. Médecin spécialisé dans l’étude et le traitement des maladies triumphalement transmissibles.

TRIUMPHISIEN : n.m. Théoricien du système triumphiste universel. Qui étudie les phénomènes visibles provoqués par l’utilisation prolongée de la Triumph.

TRIUMFEUX (TRIUMPHEUX) n.m.fam. Terme péjoratif qui s’applique à une personne médiocre et vaine qui se pique de connaître le triumphalisme et qui n’est en fait qu’un pédant.

TRIUMPHITE : n.f. (pathol.) Affectation d’une extrême fréquence qui frappe les sujets de tous âges et de tous sexes ayant fréquenté un individu atteint du même mal. Cette inflammation se transmet essentiellement par voie orale et présente deux formes : la forme aiguë dont les phénomènes sont surtout visibles à l’occasion de grands rassemblements triumphistes, et la forme chronique qui altère durablement le psychisme.

TRIUMPHOSE : n.f. (psychiatr.) Etat d’âme collectif ayant pour cause une commotion d’ordre triumphiste. Affectation grave de psychisme qui se caractérise par des hallucinations, un état constamment fébrile, des propos le plus souvent incohérents et des réactions caractérielles à des stimuli habituellement inoffensifs. Une triumphite mal traitée peut déboucher sur une triumphose.

TRIUMPHISE adj. Qui est frappé par le triumphisme. Caractère de ce qui est marqué par le sceau de Triumph.

TRIUMPHOMANIAQUE : Individu atteint de triumphomanie.

TRIUMPHOMANIE : n.f. psycholo. (de l’esp. Triumph et du grec mania = folie) Impulsion éprouvée par certains sujets enclins au délire obsessionnel qui consiste à collectionner avec âpreté tout ce qui présente un rapport avec Triumph.

TRIUMPHOPHAGE : adj. et n. Qui se nourrit de tout ou partie de Triumph. Par extension, individu peu recommandable dont l’activité consiste à cannabaliser les Triumph.

TRIUMPHOSCOPE : n.m. scient. Appareil auditif qui permet d’ausculter une Triumph.

TRIUMPHOSEXUEL : n.m.adj.pathol. Qui n’aime que les Triumph du même sexe. Le triumphosexualiste ne tombe pas sous le coup de la loi depuis 1978.

TRIUMPHOLESCENT(E) : n.m. ou f. Jeune triumphiste qui n’a pas encore eu sa première panne.

TRIUMPHART : n.m. Beaux-arts. Toutes les formes d’Art qui se rapportent à la Triumph. Dessin, peinture, sculpture, etc.

TRIUMPHOPHONIE : n.f. (du grec phone = voix) Emission sonore à tendance musicale en provenance d’un quatre ou six cylindres en ligne de marque Triumph. Cette forme musicale est immuable depuis 1948 : démarrage, chauffage en andante, sur la route et en ville en allégro non-tropo, sur la piste en allégro vivace et les ralentis en adagio.

TRIUMPHOPHOBIE :n.f. (du grec phobios = crainte) psychiatr. Etat maladif et obsessionnel qui caractérise celui ou celle qui finit par abandonner les Triumph par suite de leur place trop importante dans le ménage.

TRIUMPHOPHILE : Celui ou celle qui apprécie des Triumph.

TRIUMPHORECTOMIE : n.f.méd. Ablation douloureuse de la Triumph par suite de revers de fortune ou d’une triumphite chronique incurable.