Humour : non peut-être

 

NON PEUT-ETRE par Louis BATY

Les anglais sont très forts sur la terminologie du « ware » en informatique (software, hardware,…)

Et les belges, non peut-être ? Nous avons-nous aussi à Bruxelles nos programmes et nous ne sommes pas peu fiers d’en exposer la gamme avec l’accent bruxellois, bien sûr…

Comment dit-on, en bruxellois ?

Un serveur de réseau : un abreuv-ware
Un logiciel très compliqué : un assom-ware
Une procédure de sortie d’un logiciel : un aurev-ware
Un logiciel de nettoyage : une baign-ware
Un réseau local d’Entreprise : un coul-ware
Une poubelle de Windows : un dépôt-ware
Un logiciel filtrant les données utiles : un égout-ware
Un logiciel de compression des données : un enton-ware
Un logiciel de vote électronique : un isol-ware
Un logiciel de copie : un mir-ware
Un logiciel antivirus : un mouch-ware
Un logiciel de préparation de discours : un orat-ware
Un logiciel de documents en attente : un purgat-ware
Un logiciel d’observation : un promont-ware
Un logiciel de démonstration : un promouv-ware
Une salle informatique non climatisée : une rôtisse-ware
Un logiciel de merde : un supposit-ware
Un logiciel de classement : un tir-ware
Une réunion de la Direction : un tupper-ware
Un logiciel de demande d’augmentation : un vatfer-ware