Petite histoire de l'automobile britannique

 

Par Marc Bertels

 

 La plupart des photos illustrant les marques ci-dessous proviennent soit de magazines, soit de sites Internet.
Parmi ces sites, nous vous invitons à visiter celui-ci qui constitue une véritable mine d'or :

http://www.svvs.org/ 

 

ABER

 ABERDONIA

 Cette firme a été fondée en 1911. Elle cessera ses activités quatre années plus tard.
Les voitures construites par cette maison étaient équipées d'un moteur de 4 cylindres en ligne à soupapes latérales et d'une cylindrée de 3200 cc.
Les carrosseries provenaient de Park Royal et étaient produites par Brown, Hughes & Strachan.
Les châssis étaient fabriqués à Stepherds Bush.
" Park Royal " est d'ailleurs le nom de baptême d'un modèle très original sorti en 1911.
En effet, ce véhicule possédait deux habitacles séparés : un pour le chauffeur et un pour les passagers.
Un petit air de calèche, en somme.
Le moteur quant à lui était positionné entre les deux parties de la carrosserie.



 ALLARD

 Allard est le nom d'une marque anglaise de voitures de sport créée par un industriel du nom de Sidney Herbert Allard.
Le premier modèle construit par cette maison sort en 1937.
L' " Allard Special " est équipé d'un moteur Ford V8 et d'une carrosserie de Bugatti Grand Prix. Cette voiture connaîtra un certain succès grâce à ses victoires en course.
Ce modèle évoluera grâce à d'autres motorisations plus puissantes comme le moteur Lincoln Zéphyr V12.
Une nouvelle société voit le jour en 1946 près de Londres. Celle-ci, très rapidement gérée par le fils de son fondateur, lancera trois nouveaux modèles : un modèle de compétition (appelé J1) & deux modèles de tourisme (K1 - deux places & L - quatre places) équipés d'un moteur Ford V8 à soupapes latérales.
En 1949, la firme récupère et transforme des moteurs de véhicules militaires. Les modèles nés de cette super motorisation sont exportés aux USA et vont gagner de nombreuses courses comme le championnat de courses de côtes du R.A.C. en 1949, le Grand Prix de Watkins Glen en 1950.
La même année, une de ces voitures terminera 3ème aux 24 heures du Mans.
Le modèle J2 gagnera sa plus belle victoire en 1952 au Rallye de Monte Carlo.
En 1956 sort la série " Palm Beach " équipée soit de moteurs Consul de 1702 cc, Zéphyr de 2553 cc ou encore Jaguar XK de 3400 cc.
La production des voitures Allard s'arrête en 1957.


 

 ARAB

 

La firme ARAB a été fondée en 1926 par Reid Railton.
Les voitures, au nombre de 6 ou 7, furent construites à Lechtworth jusqu'en 1928.
Le moteur de l'Arab était un 4 cylindres de 2000 cc à culasse hémisphérique détachable et arbre à cames en tête.
Seuls deux exemplaires sont encore connus au monde.

 

* * *

 

 ARIEL

 Cette firme créée en 1870 a essentiellement construit des motocyclettes mais quelques rares automobiles à partir de 1902. Ces voitures de tourisme étaient équipées d'un moteur de 4 ou 6 cylindres.
Après la libération, Ariel lança un modèle appelé " Nine ".
Il s'agissait d'un deux cylindres qui évoluera vers un 4 cylindres de 1097 cc.
La firme continua à fabriquer des motocyclettes et en 1944 la petite société fut absorbée par le groupe BSA.
Au total de la production, environ 700 véhicules furent construits.

 * * *

 

ARMSTRONG WHITWORTH

 

Cette société fut fondée en 1906 par Sir W.G. Armstrong. Elle se distingua par la production de voitures fort coûteuses et de cylindrée élevée. Elles furent réputées pour leur robustesse et leur confort. Les modèles qui retiendront l'attention furent la 3,4 litres, la 7,7 litres et la 5,1 litres.
En raison de la première guerre mondiale, la production stoppa en 1916 pour laisser place à la production de fournitures de guerre.
En 1919, la société fusionna avec Siddeley Deasy pour s'appeler ARMSTRONG-SIDDELEY.

 * * *

 ARMSTRONG-SIDDELEY

 

Cette société est née de la fusion de plusieurs firmes automobiles et aéronautiques dans le début du XXème siècle. Siddeley a commencé par importer en Angleterre des véhicules Peugeot qu'elle vendait sous le nom " Siddeley ".
Vers 1903, J.D. Siddeley commença sa propre production d'automobiles pour la firme Wolseley dont il devint le directeur général.
En 1907, il quitte cette société. Quatre années plus tard il crée la Siddeley Deasy Motor Car Company et après la guerre de 1914/1918, le nom Armstrong fut ajouté.
A partir de ce moment, toute la production sortit des usines de Coventry.
Le premier modèle issu des chaînes de production fut un 6 cylindres de 5 litres, voiture de luxe, solide, bien construite et d'un prix abordable.
Par après, la marque proposa des moteurs à 4 cylindres et de puissance inférieure.
Dans les années '50, les noms des modèles étaient constitués de la cylindrée & du nombre de cylindres : 234 pour un 2,3 litres à 4 cylindres.
La production cessa en 1960.

 * * *

 ARNOTT

 

Cette société a connu une certaine notoriété entre 1951 et 1957 en fabriquant des voitures de sport.
L'usine située près de Londres fabriqua des monoplaces de " formule 3 ".
En 1953, elle battit de nombreux records de vitesse en formule " 500 ".
En 1954, Arnott proposa un modèle de tourisme transformable en véhicule de compétition en remplaçant le moteur Austin A30 par un Climax de 1000cc.
Généralement, la carrosserie était fabriquée en polyester.

* * *

ASHTON-EVANS

 

Cette société s'est spécialisée par la construction de cyclecars.
Après la guerre de 1914-1918, elle proposa un modèle à châssis tubulaire muni d'un moteur Coventry-Simplex 4 cylindres de 1498cc.
Ce modèle était caractérisé par une voie arrière fort réduite conçue pour éliminer le différentiel.
Ce véhicule ne fut produit qu'en très peu d'exemplaires jusqu'en 1928.

 * * *

 

ATALANTA

 

Produites de 1937 à 1939, l'usine de production de ces voitures était installée dans le Middelsex.
Equipée d'un moteur Lincoln V12 Zephyr de 4379cc, cette voiture participa à quelques épreuves sportives.
Un prototype participa aux 24 heures du Mans en 1938.

 

* * *

 

 

BAYLISS-THOMAS

 

Cette firme fabriqua des voitures légères durant les années 1920 en utilisant des pièces détachées provenant d'autres constructeurs automobiles.
Les voitures produites étaient montées par la firme Excelsior.
En 1921, le modèle était doté d'un moteur Coventry-Simplex de 1498cc.
En 1923, le moteur fut réduit à 1000cc.
Ces deux modèles étaient proposés en version sport avec carrosserie en aluminium.
En 1924, pour le modèle 13/30, la cylindrée passa à 1800cc.
L'année suivante Bayliss-Thomas proposera des motorisations de 1247cc, 1496cc et 1795cc.
Malgré cela, la production diminua jusqu'à s'éteindre rapidement.

 

* * *

 

 

BEAN

 

La construction automobile de cette firme débuta après la première guerre mondiale en utilisant les installations des usines à munitions de Sir G. Bean.
Les premiers modèles sortis d'usine ressemblaient furieusement à la Fiat 501 à tel point que Fiat England acheta des carrosseries Bean pour les placer sur leurs propres châssis suite aux difficultés économiques liés à la crise de 1921.
Le modèle de 1924 d'une cylindrée de 2385cc était doté d'une carrosserie à 7 places.
Les Bean connurent un certain engouement grâce notamment au succès d'un raid de 1927 qui permit à une 14 HP de relier l'Angleterre à l'Australie sans encombre.
Après la dépression économique mondiale, Bean proposa la " Short 14 " qui fut un échec.
Vers 1930, Bean ne construisit plus que des camions pour finalement déposer le bilan en 1931.

 

* * *

 

BELSIZE

 

D'abord fabricant de vélos, Belsize produisit des petites voitures sous la marque Marshall.
Le succès fut très faible et la production s'arrêta vers 1902.
De 1904 à 1907, Belsize fabriqua un monocylindre, la " Belsize Junior ".
Dès 1905, la firme proposa des moteurs à 1 ou 2 ou 3 ou 4 ou même 6 cylindres.
En 1907, le 6 cylindres avait un moteur à 7 paliers de 9700cc.
Avant la première guerre mondiale, la firme était en plein essor avec 1300 voitures produites par an.
En 1921, Belsize sortit un 2 cylindres en V de 1300cc refroidi par l'huile qui servait à lubrifier la boîte de vitesse et le boîtier de direction !
La concurrence de Morris mit fin à ce modèle.
En 1925, la firme proposa un 8 cylindres mais dû déposer le bilan quelques mois plus tard.

 

* * *

 

BERKELEY

 

D'abord constructeur de caravanes, Berkeley produisit de 1956 à 1961 diverses petites voitures de sport de faible cylindrée avec toutes une carrosserie en polyester.
Les moteurs étaient des deux ou trois cylindres de 322cc, 328cc ou de 492cc .
En 1958, la firme sortit une petite voiture à deux places & à trois roues.
En 1960, on équipa les voitures d'un 692cc.
Le modèle " Bandit " disposait quant à lui d'un moteur à 4 cylindres de 997cc.
Ce moteur fut utilisé plus tard par la firme Lotus.
La production s'arrêta en 1961.

 

* * *

 

 

BERSEY

 

Toute petite fabrique fondée en 1898 qui débuta par la construction d'un autobus électrique.
La première voiture produite disposait de 2 moteurs électriques et d'une boîte de vitesse à deux rapports.
Après quelques taxis électriques Bersey se consacra à la vente de voitures étrangères.

 


* * *

 

 

BEVERLEY-BARNES

 

Fondée en 1923, cette firme commença par produire des pièces détachées pour Bentley, Invicta et Lagonda.
La première voiture était une huit cylindres de 4 litres.
Beverley-Barnes qui avait calqué son radiateur et même son emblème (B-B) sur celui de la société Rolls-Royce (R-R) ne parvint jamais à rivaliser avec elle.
En 1929, Beverley (" Barnes " fut supprimé à cette époque) proposa un modèle sportif de 2700cc équipé de roues à rayons. En 1932, tous les équipements de la société furent vendus à une fonderie.

 

* * *

 

BOND

 

La première Bond sortie en 1948 était une voiturette à trois roues de 112cc. Elle n'avait ni marche arrière ni suspension arrière. Le modèle évolua jusqu'en 1957 avec l'adoption d'un démarreur électrique, d'un frein à l'avant, d'une suspension à l'arrière ainsi que d'une marche arrière.
La version 1962 avait un moteur de 250cc et des freins hydrauliques.
Dès 1963, la firme sortit le modèle " Equipe ", voiture de sport à 4 roues équipé du moteur de la Triumph Herald.
Le modèle 1967 était équipé du moteur 1296cc de la Triumph Spitfire tandis qu'en 1968 il accueillit le moteur 6 cylindres de 2 litres de la Triumph Vitesse.
En 1969, Bond fusionna avec Reliant, autre constructeur anglais de voitures à 3 roues.
En 1970, Bond lança la Bug 700 qui resta en production jusqu'en 1974.

 

* * *

 

 

BREMER

 

Ce qui caractérise cette marque de voiture est que sa production a été réduite à un seul exemplaire.
La Bremer (vers 1898) était équipé d'un moteur arrière à un seul cylindre de 600cc et avait beaucoup de similitudes avec les premières Benz.
Elle fut restaurée en 1964 pour participer à la course Londres Brighton.

 

* * *

 

 

BRITISH SALMSON

 

Fondée en 1928, cette marque ne produisit des voitures qu'entre 1934 et 1938.
La Salmson S4C sortie en 1934 était une 4 cylindres de 1500cc.
Elle fut produite à environ 300 exemplaires tandis que le modèle de 1936, le S4D fut fabriqué à un petit peu plus de 100 unités.
Le dernier modèle fabriqué jusqu'à la fin de la firme en 1938 était un 6 cylindres.

 

* * *

 

 

BRITON

 

Les Briton furent construites en 1909 par la Star Cycle Co Ltd.
Il s'agissait de modèles à 4 cylindres.

 

* * *

 

 

BROCKLEBANK

 

Sorti en 1927, ce modèle ressemblait fortement aux voitures américaines qu'il voulait concurrencer.
Le moteur était un 6 cylindres de 2051cc.
Le succès ne fut pas au rendez-vous et la marque cessa ses activités en 1930.

 

* * *

 

BROOKE

 

Fabricant de chaudières et de moteurs de bateaux, la firme Brooke se consacra en 1900 à la construction automobile.
Seuls quelques modèles d'abord à trois cylindres pour passer à quatre et enfin à six cylindres furent produits jusqu'en 1913 où l'usine retourna à son activité première.

 

* * *

 

 


BROTHERHOOD

 

Firme fondée en 1904 à Londres et transférée en 1907 dans le Yorkshire.
La marque changea également de nom pour s'appeler Sheffield-Simplex.
C'est sous ce nom que les modèles de luxe furent appelés jusqu'à la fin de la production en 1921.

 

* * *

 

 

BROUGH SUPERIOR

 

Cette firme constituée dans les années trente avait pour objectif la construction de voitures équipées de puissants moteurs américains.
Le premier modèle sortit en 1935 avec un moteur Hudson à huit cylindres de 4200cc.
En 1935, Brough Superior proposa son " Alpine Grand Sport ", une berline à moteur 6 cylindres de 3500cc aux lignes sportives.
Un moteur V12 Zephir Lincoln équipa le modèle de 1938 dont on ne fabriqua qu'un seul exemplaire.

 

* * *

 

 

BROWN

 

Brown commença par monter des véhicules en utilisant les pièces fournies par d'autres constructeurs.
Ceux-ci étaient équipés de moteurs à un ou deux cylindres.
Vers 1906, la firme produisit des moteurs plus puissants de 3800cc et même 4100cc.
1907 voit sortir un six cylindres de 6100cc.
Par la suite, Brown revint à des motorisations plus légères.
La production cessa en 1911.

 

* * *

 

 

BRUSH

 

La production de voitures automobiles commence en 1902 par des véhicules classiques avec des moteurs Abeille de 2 ou 4 cylindres.
Le modèle Brushmobile (ci-dessus) sortit en 1904. Il était équipé de nombreuses pièces Vauxhall.
Le moteur était disposé sous le plancher. Les suspensions étaient constitués de ressorts à boudin.
Seuls quelques exemplaires furent construits. En effet, la firme cessa ses activités la même année.

 

* * *

 

 

BURNEY

 

Cette société a produit en 1930 un modèle fort original aux formes très aérodynamiques.
Il pouvait accueillir jusqu'à sept personnes.
Son moteur était placé à l'arrière.
Le véhicules disposait de quatre roues indépendantes.
Le Burney "Streamline" ne fut construit qu'en douze exemplaires.

 

* * *

 

 

CALCOTT

 

Cette entreprise situé à Coventry a commencé par construire des cycles pour se consacrer vers 1913 à la production de voitures automobiles.
L'usine Calcott étant de petite dimension, les châssis étaient importés d'Ecosse tandis que les carrosseries étaient fabriquées à Londres.
Malgré différents modèles proposés après la première guerre mondiale, le prix élevé des voitures Calcott mit fin à la production aux environ de 1926.

 

* * *

 

 

CALTHORPE

 

Calthorpe ne commença la construction de voitures que vers 1905.
Le fondateur prit part à des compétitions d'endurance avec succès.
En 1913, Calthorpe lança la "Minor" qui était bien plus rapide et économique que les modèles concurrentiels.
Après la guerre de 1914-1918, le modèle fut renommé "Sporting Four" et disposa d'une carrosserie en aluminium poli.
Les difficultés financières commencèrent aux début des années 1920 et la firme fut déclarée en faillite en 1927.
Un peu plus tard, la firme Bordesley Green reprit en petite série la fabrication du modèle Calthorpe à quatre cylindres.

 

* * *

 

 

CARDEN

 

Fondée en 1912 dans le Middelsex, cette firme fabriqua entre autre des chars d'assaut avant de se diriger vers la construction de cyclecars.
Vers 1920, la production était de 100 exemplaires par semaine.
D'un prix très abordable, cette voiturette était équipée d'une suspension à ressorts hélicoïdaux sur les quatre roues et d'une carrosserie monocoque.
Le moteur bicylindre horizontal de 707cc était refroidi par air.
Le modèle suivant de 1922 disposait d'un allumage à magnéto et de roues en tôle emboutie.
Les voitures Carden ne purent pas rivaliser avec les Austin, plus populaires et de meilleure qualité et la firme dut cesser ses activités en 1925.

 

* * *

 

 

CHARRON-LAYCOCK

 

Cette voiture fut fabriquée de 1920 à 1926.
Le moteur était un quatre cylindres de 1460cc avec soupapes latérales.

 

* * *

 

 

CLAN

 

Marque de voitures de sport dont la période de production va de 1971 à 1974.
Le modèle "Crusader" a été créé par des ingénieurs de Lotus en 1971. Châssis monocoque en fibre de verre, moteur Sunbeam de quatre cylindres en ligne de 875cc, la voiture était peu sûre en raison de sa fragilité.
Clan ne put jamais homologuer de modèles en groupe 4 étant donné que la firme n'a jamais atteint une production de 500 exemplaires. Les normes de sécurité et d'antipollution obligèrent Clan à augmenter ses prix ce qui engendra des difficultés financières qui aboutirent au dépôt de bilan en 1974.

 

* * *

 

 

CLYNO

 

De 1909 jusqu'à la première guerre mondiale, Clyno fabriqua des motocyclettes. La production automobile commença après la guerre.
Le modèle de 1922 était équipé d'un moteur Coventry-Climax à quatre cylindres. Le modèle de 1924 disposait lui d'un moteur de sa propre fabrication de 1500cc.
Grâce à sa maniabilité, la qualité de ses freins, la firme produisit 350 voitures par semaine en 1926.
Clyno réussit à concurrencer la firme Morris avec sa berline de 1927 grâce à un prix de vente inférieur.
Les difficultés financières commencèrent alors et malgré des modifications d'orientation la firme arrêta ses activités en 1929.

 

* * *

 

CRAIG-DORWALD

 

Cette firme est surtout connue pour la construction de moteurs de bateau.
Elle se consacra à la fabrication automobile de 1902 à 1912.
Le nombre de voitures produite ne dépasse pas la douzaine; elles étaient toutes fabriquées sur commande.

 

* * *

 

 

CROSSLEY

 

D'abord fabricant de moteur, la firme se tourna vers l'automobile vers 1910. Après des modèles de luxe, Crossley se dirigea vers des voitures populaires en raison de la crise de 1929.
La 40 HP effectua le parcours Londres - Monte Carlo en un peu plus de 37 heures en 1904.
La production diminua en 1915 pour se concentrer sur la fourniture de moteurs et de véhicules militaires.
Grâce à ses activités pendant la guerre, Crossley a réussit à sortir du conflit sans problème financier et pu reprendre ses constructions automobiles sans souci.
Le modèle de 1919 eut un très grand succès et fut même choisi par les gouverneurs des colonies anglaises, le Prince de Galles, le duc d'York et même le roi George V.
Crossley voulu diversifier ses activités mais subit plusieurs échecs. Plusieurs modèles et motorisations furent proposés au public jusqu'au modèle "Ten" de 1122cc qui reçu même une version sportive à châssis surbaissé. Ce modèle fut redessiné en 1935 et prit le nom de "Regis".
Le déclin s'accentua jusqu'à la fin de la production des voitures en 1937 pour ne plus se consacrer qu'à la construction d'autobus, de trolleybus et d'autres véhicules pour la R.A.F.
L'usine de Manchester fut fermée en 1958.

 

* * *

 

 

CUBITT

 

Fabrique fondée en 1920 dans le but de concurrencer les voitures américaines.
Pour y parvenir, la firme comptait sur une production de 5000 exemplaires par an. Elle n'y parvint jamais.
La marque ne connut qu'un seul modèle muni d'un moteur de 4 cylindres de 2815cc.
En raison de son poids et de maniabilité difficile et en dépit d'une très grande robustesse, elle n'eut jamais de succès.
La faillite fut prononcée en 1925.

 

* * *

 

 

DEEP SANDERSON

 

Firme de construction de voitures de sport fondée en 1959.
Le premier modèle était une monoplace et fut produite en quatre exemplaires. Son moteur était un Ford Anglia "amélioré".
Les Deep Sanderson, malgré leur participation à de nombreuses courses, n'en gagnèrent qu'une seule.
Le modèle 301 fut construit en 15 exemplaires de 1962 à 1964.
Avec son moteur de Mini, les 301 participèrent à des courses d'endurance ainsi qu'au Mans et au Nürburgring.
Le dernier modèle produit était une voiture de tourisme et avait un moteur Aston Martin de 8 cylindres en V.

 

* * *

 

 

 

 

DELLOW

 

Marque fondée en 1949 à Birmingham.
Les premiers modèles n'avaient pas de portières, disposaient de deux places et étaient motorisés par un Ford Ten de 1172cc.
Ces voitures étaient parfaites pour des épreuves de trial. Elles convenaient aussi bien au tourisme qu'à la course.
En 1955 la firme sortit un modèle aérodynamique en fibre de verre avec moteur Ford 100E.
La production s'arrêta en 1959.

 

* * *

 

 

 

 

DENNIS

 

La production automobile de cette firme commença en 1901.
En 1904, les modèles furent parmi les premiers à proposer une transmission par cardan. En 1905, Dennis participa avec succès au Tourist Trophy et plus tard au Dewar Trophy.
Après la guerre de 1914-1918, Dennis décida d'abandonner la fabrication d'automobile pour se consacrer aux véhicules utilitaires.

 

* * *

 

 

 

 

DIVA

 

La Diva GT de 1962 avait un châssis multitubulaire.
Cette voiture était généralement vendue en "kit" avec un moteur Ford 100 E ou 105 E.
Différents moteurs furent ensuite proposés: Cortina-Lotus, Coventry-Climax ou même Hillman 850cc.

 

* * *

 

ELSWICK

 

Cette fabrique de bicyclettes produisit des voitures de 1903 à 1907 sous le nom "S.P.Q.R."
Il s'agissait de véhicules légers à châssis tubulaire à moteurs de la marque Precision.

 

* * *

 

 

 

 

ELVA

 

Firme fondée au début des années '50 pour la construction de voitures de compétition.
Le premier modèle de 1954 avait un moteur Ford amélioré et un châssis tubulaire.
La marque sortit différents modèles dont l'Elva Mark I, la Sport Courier, la Mark I B et la Mark 2.
Ce dernier modèle se distingua dans diverses compétitions.
Ensuite, la société se concentra vers la compétition et produisit des monoplaces à moteur DKW.
En 1958, le Courier Mark 3 à moteur MGA de 1600cc était produit à 100 exemplaires par mois.
En 1963, la firme fut rachetée par Trojan et l'année suivante présenta la Courier Mark 4 en version coupé et spider. Ce modèle était équipé soit du moteur MGB 1800cc soit du Ford 1500cc. Les modèles Courier qui suivirent n'étaient en fait que des Mark 3 ou 4 modifiés.

 

* * *

 

 

 

EMERYSON

 

 

Emeryson est une petite marque de voitures de course.
Le premier modèle était construit sur un châssis Rapier avec un moteur Duesenberg de 4500cc.
En 1949, quelques formules 3 de 500cc à châssis tubulaire connurent un certain succès en compétition.
En 1959, le modèle "Elfin" était une monoplace de formule Junior.
En 1960 sortit une voiture de tourisme pouvant accueillir un moteur Ford ou Hillman.
La production s'arrêta en 1961.

 

* * *

 

 

 

ENFIELD

 

 

Les premiers véhicules construits par cette firme en 1899 étaient des tricycles et des quadricycles à moteurs De Dion.
En 1901 sortit une voiture à moteur bicylindre en V refroidi par eau et d'une boîte à trois vitesses.
Malgré plusieurs modèles proposés au public, les voitures ne connurent qu'un faible succès.
En 1908, la firme se concentra sur un modèle unique mais cette politique ne parvint pas à redresser la situation financière et la faillite fut prononcée. La marque fut vendue aux enchères. Après son rachat, Enfield continua sa production mais obtint plus de succès avec ses cyclecars qu'avec ses automobiles.
En 1912, Enfield propose l'Autorette, tricycle à moteur monocylindre et ensuite l'Autolette à quatre roues.
En 1919, Enfield fusionne avec Allday et propose un nouveau modèle appelé "Bullet" propulsé par un moteur dérivé d'un moteur d'avion. Seuls cinq exemplaires ont été fabriqués; il ne furent jamais mis en vente.
En 1920 un modèle de tourisme fut fabriqué, disponible également en version sport.
Le dernier modèle date de 1923 et fut produit à une centaine d'exemplaires.

 

* * *

 

 

 

E.R.A.

 

 

Ces voitures de compétition gagnèrent de nombreuses victoires entre 1934 et 1952.
Dix-sept voitures furent construites. Il reste encore seize survivantes à ce jour.
Le moteur de base était un Riley de 1500cc et permettait à la voiture d'atteindre 200 km/h.
En 1935, au Nürburgring les E.R.A. finirent 1ère, 3ème 4ème et 5ème.
En 1936, quatre E.R.A. finirent en tête au GP de Monaco.
La meilleure année pour la marque fut 1937 avec victoires et places d'honneur.
Une seule voiture fut détruite et coûta la vie à Marcel Lehoux en 1936 au GP de Deauville.
Ces voitures courent encore lors d'épreuves de vitesse pour voitures d'époque. Elles demeurent quasi imbattable dans leur catégorie.

 

* * *

 

 

 

FAIRTHORPE

 

 

Maison fondée en 1954 pour la construction de voitures de sport.
Le premier modèle, baptisé "Atom", était un coupé à 4 places à carrosserie en fibres de verre muni d'un moteur monocylindrique de 248, 322, 348 ou 650cc.
Le modèle suivant "Electron Minor" avait un moteur Standard de 948cc tandis que la Mark 2 avait un Coventry-Climax de 1098cc.
La "Zeta" sortit en 1960 avec un moteur Ford Zephyr à 6 cylindres de 2553cc.
D'autres modèles suivirent : la "Rockette" et l' "Electrine".
En 1965, Fairthorpe se tourna vers les voitures de tourisme et créa la série des "TX".
En 1970, la gamme se composait des "TX-GT", "TX-S" (moteur Triumph 6 cylindres de 1998cc) et la "TX-SS"
En 1973 s'ajouta la TX Tripper à moteur Triumph de 4 cylindres de 1296cc ainsi que la "Minor IV EM" équipé du même moteur.

 

* * *

 

 

 

FALCON

 

 

Les voitures fabriquées par cette firme étaient à carrosserie en fibre de verre et à moteur Ford, Coventry-Climax ou MG.
La première voiture sortit en 1958 suivie du coupé "Caribbean", de la deux places "Compétition" et de la quatre places "Bermuda".
En 1962, la marque proposa des voitures en kit avec différentes motorisations : Ford 100 E, Ford 105 E, Coventry-Climax de 1098cc ou de 1216cc ou encore un MGA.
Le dernier modèle, la 515 avait des éléments de la Ford Cortina. Elle ne fut produite qu'en 1964 jusqu'à la fermeture de l'usine.

 

* * *

 

 

 

FRAZER NASH

 

 

L'origine de cette marque remonte à 1924. Sa renommée doit beaucoup à ses qualités sportives et au fait qu'elle soit une bonne routière. Leur excellente tenue de route et leur aisance dans la conduite étaient fort appréciées. Les moteurs puissants les rendaient très rapides et parfaites dans les courses de côte.
Les carrosseries légères étaient en aluminium poli.
Ces voitures se distinguèrent au Tourist Trophy et autres grandes courses anglaises.
Lorsque la firme fut gérée par les frères Aldington, l'activité principale consista à importer des BMW, modèles 326, 327 et 328.
Ces modèles allaient être à l'origine des Bristol, bien anglaises elles.
Quelques nouveaux modèles Frazer Nash, fabriqués sur mesure, participèrent à plusieurs courses de 1932 à 1934.
Après la guerre 1940-1945, la firme utilisa un moteur Bristol dérivé de la BMW et même un pont De Dion.
En 1949, un modèle arriva troisième des 24 heures du Mans. Ce dernier donna naissance au modèle "Le Mans Replica" .
Quelques années plus tard, Frazer Nash arrêta ses activités de constructeur pour se consacrer à la direction d'une agence Porsche.

 

* * *

 

 

 

FRISKY

 

 

Ces voiturettes furent produites de 1957 à 1964. Elles disposaient d'un moteur de moto à deux temps.
Avec une cylindrée de 328cc, ce véhicule pouvait atteindre le 100 km/h.
Le modèle 1959 pouvait accueillir 2 adultes et 2 enfants.
Les moteurs sont passés successivement de 200cc à 250cc et ensuite 300cc. La dernière version, la "Sprint" était un trois cylindres de 500cc.

 

* * *

 

 

 

GEMINI

 

 

Maison fondée près de Londres en 1959.
La première Gemini fut une formule junior suivie par la Mark 2.
Ce modèle pouvait recevoir soit un moteur BMC soit un moteur Ford 105 E.
La Gemini Mark 3 sorti en 1960
Faute de moyens financier, Gemini cessa ses activités en 1961.

 

* * *

 

GENERAL

 

Fabrique automobile fondée en 1902 et à l'origine d'un bolide à long capot.
La forme de cette carrosserie sera adoptée des années plus tard par les voitures de compétition.
En 1903, la firme fabriqua des voitures de tourisme classiques ainsi que plusieurs modèles équipés de moteurs puissants.
La société arrêta sa production en 1905.

 

* * *

 

 

 

GINETTA

 

 

Cette société a été fondée en 1957 dans le Suffolk.
En 1958, la firme vendait ses voitures sous forme de kit afin d'éviter certaines taxes.
La G2 avait un châssis tubulaire et utilisait des composants Ford.
La G3 fut produite à une centaine d'exemplaires.
En 1961 la G4 était équipée d'un moteur Ford 105 E.
Ginetta continua sur sa lancée et sortit les modèles G10, G11, G12. Ce dernier modèle présenté en 1966 était une voiture de course avec un moteur allant de 997cc à 2000cc.
La G16 de 1968 accueillit un moteur Cosworth V8 tandis que la G16 A recevait un Coventry-Climax.
En 1969, la G15 pouvait être achetée entièrement montée.
Les modèles G17 et G18 remportèrent plusieurs succès dans des courses de côte.
En 1970, la G21 était disponible en deux versions : 3000cc Ford V6 & 1800cc Chrysler-Rapier.

 

* * *

 

 

 

G.N.

 

 

Les cyclecars G.N. furent également construits en France sous licence.
Le premier G.N. sortit en 1910 et était constitué d'un châssis en bois de frêne sur lequel était monté un moteur de motocyclette Peugeot à deux cylindres en V.
L'engouement pour ces véhicules a été favorisé par la pénurie de véhicules économiques.
En 1914, G.N. sortait deux véhicules par jour, carrossés en 2 places.
Après les années de guerre, G.N. reprit ses activités.
Le cadre en bois fut remplacé par un cadre en tôle emboutie supportant quatre ressorts.
En 1919, la production était de 60 véhicules par jour.
Entre 1919 et 1920, les G.N. remportèrent plus de 100 victoires dont les Deux Cents Miles de Brooklands.
Les dirigeants voulurent se diversifier et proposer des voitures à moteur à 4 temps et d'une carrosserie plus étoffée. Malheureusement, le coût de production rendit le prix de vente prohibitif qui mit en péril les finances de la société.
La firme G.N. cessa ses activités en 1923.

 

* * *

 

 

 

GOORDON-KEEBLE

 

 

En 1964, le modèle GT est motorisé par un Chevrolet de 5400cc.
La carrosserie est en matière plastique.
Le coût prohibitif du modèle et le désintéressement des clients amena la société à la faillite.
La société Keeble Cars ltd racheta la société et tenta de relancer les voitures de grand tourisme mais en petite série.
En 1966, faute de capitaux, la production s'arrêta.
La dernière tentative de relancer la marque en 1968 se solda par un nouvel échec.

 

* * *

 

 

 

GRAHAME-WHITE

 

 

Pionnier de l'aviation, Claude Grahame-White se lança dans l'industrie automobile après la première guerre mondiale, d'abord dans la carrosserie ensuite comme constructeur.
Le premier modèle de 1919 était de ligne conventionnelle avec un moteur 4 cylindres de 1094cc.
La firme sortit parallèlement un cyclecar monoplace à châssis en bois et moteur monocylindrique à deux temps de 349cc.
En 1920, un autre modèle à deux places fut équipé du même moteur. Malheureusement, la demande pour ce type de véhicule fut très faible. La diminution du prix de vente ne permit pas à Grahame-White de rentrer dans ses frais et il cessa ses activités en 1924.

 

* * *

 

 

 

G.R.D.

 

 

Group Racing Development a été fondé en 1971 par un ancien technicien de chez Lotus.
G.R.D. s'est spécialisé dans la construction de monoplaces de formules 2, 3 et Atlantic ainsi que dans des modèles de sport.
En 1974, la firme dispose de 4 modèles : la 274 de formule 2, la 374 de formule 3, la B74 de formule Atlantic et la S74.

 

* * *

 

 

 

GTM

 

 

Ces voitures proposées sous forme de kit et en matière plastique sont équipées d'un moteur de Mini Cooper de 1275cc. Le châssis est tubulaire en acier.
Ce véhicule s'est distingué dans quelques compétitions en Grande-Bretagne.

 

* * *

 

 

 

GUY

 

 

La marque Guy est essentiellement connue pour avoir construit des véhicules industriels.
Elle n'a construit des véhicules automobiles qu'entre 1919 et 1925.
L'histoire retiendra un modèle de luxe équipé d'un moteur V8 de 4100cc bien plus économique que les modèles similaires de ses concurrents de l'époque, Rolls Royce en tête.
En 1922 sortit un autre modèle toujours avec un V8 mais de cylindrée plus faible.
A partir de 1925 la production de voitures diminua pour se reconcentrer sur les véhicules industriels.
Néanmoins, en 1957, la firme fabriqua des carrosseries en fibres de verre pour les voiturettes Frisky.

 

* * *

 

 

 

G.W.K.

 

 

Société créée en 1911 par Grice, Wood et Keiller dans le but de construire des voitures légères. L'histoire retiendra essentiellement le système de transmission à friction disponible sur tous les modèles. Les premiers modèles, A et B à moteur bicylindre furent produits à plus de 1000 exemplaires. Le moteur, un Coventry-Climax de 1069cc était disposé derrière le siège avant.
En 1914, le modèle F bénéficia d'un moteur de 1368cc, cette fois disposé l'avant.
D'autres modèles suivirent avec différentes motorisations jusqu'à 1926 où la société importa et assembla un véhicule belge, l'Imperia 6 CV.

 

* * *

 

 

 

GWYNNE

 

 

Fabricant de pompes centrifuges, Gwynne acheta la licence de fabrication de l' "Albert" de la firme Adams Grimaldi & Co en 1920.
Le modèle ne réussit jamais à s'imposer sur le marché et le nombre fut très limité.
La Gwynne 8 HP de 1922 eut plus de succès grâce à ses performances (100 km/h.)
En 1926 une version berline vint compléter la gamme et malgré une participation remarquée au Tourist Trophy de 1928, la marque disparut en 1929.

 

* * *

 

 

 

HALFORD SPECIAL

 

 

Cette voiture de course a été construite en 1925 avec un moteur conçu par le major Halford lui-même.
Il s'agissait d'un 6 cylindres de 1500cc à double arbre à cames en tête et équipé d'un turbocompresseur.
Le châssis provenait quant à lui d'une Aston Martin.
Cette voiture remporta plusieurs courses mais ne réussit jamais à rivaliser avec les Talbot ou Delage plus puissantes.

 

* * *

 

 

 

HAMPTON

 

 

Cette société commença ses activités en montant des voiturettes à l'aide d'éléments provenant de marques automobiles françaises.
Etabli à Hampton dans le Worwickshire, la firme conçut des projets pour la construction de cyclecars.
La production propre commença après guerre avec des modèles qui participèrent avec succès à plusieurs compétitions et même trials.
Suite à des difficultés financières dans les années '20, Hampton proposa dans son catalogue des voitures allemandes Rohr qui n'eurent pas beaucoup de succès.
La marque disparut en 1933.

 

* * *

 

 

 

HE

 

 

Cette firme créée à la fin de la première guerre mondiale a connu un certain succès jusqu'à sa disparition en 1931.
La première HE sortie en 1919 avait un radiateur en fer à cheval inspiré des Bugatti. Le moteur de 1795cc sera augmenté dans les années suivantes.
Le modèle 14/40 HP sorti en 1922 était un modèle à l'allure sportive pouvant atteindre 115 km/h. Il avait une carrosserie en aluminium.
En 1923, HE proposa un modèle de tourisme landaulet, la 14/20 HP.
En 1927 fut l'année de la 16/65 HP, un six cylindres de 2300cc à soupapes latérales.
Ce modèle disposait de phares pouvant être abaissés par une commande afin d'éviter l'éblouissement.
L'année suivante, la marque proposa un modèle sport à trois carburateurs pouvant atteindre la vitesse de 130 km/h.
En 1929 sortit la 12/35 HP, modèle plus petit de 1419cc à un seul carburateur. Seuls douze exemplaires furent vendus.
Ce modèle sonna le glas de la marque HE.

 

* * *

 

 

 

HERON

 

 

Petite entreprise fondée en 1961 qui s'est spécialisée dans la production de voitures de sport à carrosserie en plastique.
La production ne dépassa pas les trente exemplaires et s'arrêta en 1965.
Elles étaient constituées d'un châssis à poutre centrale, de suspensions Triumph et d'un moteur Ford.
Le modèle Europa (ci-contre) possédait un moteur Ford 105 E.
Elles étaient vendues en kit.

 

* * *

 

HORBICK

 

Cette fabrique de métiers à tisser fabriqua des automobiles de 1900 à 1909.
Les premiers modèles qui étaient équipés de moteurs mono ou bicylindres ressemblaient fortement aux
Dion-Bouton. La firme proposa différentes motorisations sur les modèles suivants allant jusqu'à 5400cc.

 

* * *

 

 

 

H.R.G.

 

 

Véhicules de sport des associés Halford, Robins et Godfrey.
La production s'étala de 1935 à 1966 et compte environ 240 voitures.
Les moteurs provenaient des marques Meadows, Singer, Triumph, Lea-Francis, Standard et Vanguard.
Elles obtinrent de nombreuses victoires avant et après guerre.
Curieusement, les succès lors des compétitions coïncidèrent avec un net recul des ventes.
En 1955 la marqua tenta un nouveau modèle 1500cc pouvant atteindre 160 km/h. Malheureusement, son prix de vente trop élevé ne permit pas à la société de repasser dans le vert.
H.R.G. vivota encore quelques années pour fermer ses portes en 1966.

 

* * *

 

 

 

HWM

 

 

Marque de voitures de sport et de course fondée en 1948 par les pilotes Heath et Abecassis.
La première HWM était équipée d'un moteur Alta de 1970cc.
Elle pouvait atteindre 200 km/h.
Malgré des modifications apportées au moteur, celui-ci s'avéra incapable de rivaliser avec les Maserati et Ferrari.
Par manque de réussite lors des compétitions, HWM se concentra sur les modèles de sport dans lesquels on plaça des moteurs Jaguar.
Parmi les victoires au volant de ces voitures, notons celle du belge Paul Frère qui termina premier au Grand Prix des Frontières à Chimay en 1952.
La mort accidentelle de Heath aux Mille Miglia de 1956 mit fin à la société HWM.

 

* * *

 

 

 

INVICTA

 

 

Marque de voitures de sport créée en 1925
Pourtant l'idée de départ était la construction de voitures de luxe à tel point que le modèle était dépourvu d'un compte-tours.
Au début, Invicta se contentait d'assembler les éléments et de fabriquer les châssis. Les carrosseries étaient confiées à une société externe londonienne, Cadogan.
L'Invicta avait une réelle renommée de robustesse et de fiabilité confirmée par divers exploits comme un Tour du monde à une vitesse moyenne de 39 km/h. ou encore les 24000 km à Monza à une moyenne de 89 km/h.
Invicta, au fil du temps, proposa des moteurs de plus en plus puissants jusqu'à atteindre 4467cc.
Le revers de la médaille étant le prix, Invicta inversa la tendance en proposant par la suite des versions plus économiques. Le modèle S de 1930 obtint d'excellents résultats sportifs dont la victoire de Donald Healey au Rallye de Monte Carlo en 1931. Les deux modèles qui suivirent, accentué par la crise économique, mirent à mal les finances de la société. Après encore plusieurs tentatives pour se maintenir dans la course, Invicta se déclara en faillite en 1950.

 

* * *

 

IRIS

 

Fondée en 1905, le nom IRIS proviendrait de la mythologie, signifiant "messagère des Dieux" et non d'un slogan publicitaire "It Runs In Silence".
Le premier modèle ressemblait à une Mercedes et avait un moteur carré à quatre cylindres.
Quelques exemplaires seulement furent fabriqués pour laisser la place à une voiture plus moderne disponible en deux versions : 4900cc ou 6700cc.
En 1907, Iris proposa un 6 cylindres de 7300cc. Un exemplaire de ce modèle fut monté avec un 10000cc !!!
Un dernier modèle fut encore présenté avant la fermeture de l'usine vers 1913.

 

* * *

 

J.A.G.

 

La production de cette marque automobile a été très limitée et s'est déroulée de 1950 à 1952, ensuite de 1954 à 1956.
Pas plus de cinquantes exemplaires ont été construits en tout.
Le premier modèle n'eut pas de succès. Il s'agissait d'une carrosserie spider avec moteur Ford V 8 de 3600cc.
Le modèle suivant, aux dimensions réduites, était équipé d'un moteur Ford de 1172cc. Il pouvait être livré en kit avec un moteur MG.

 

* * *

 

 

 

JAMES & BROWNE

 

 

En 1905, cette firme londonienne proposait déjà cinq modèles différents (3 deux cylindres et deux quatre cylindres). Un de ces modèles était un "runabout" (petite voiture légère biplace) ressemblant à une Oldsmobile de la même époque.
James & Browne proposa en 1909 un 6 cylindres de 30/40 HP très imposant (empattement de 3,50 m).
Le dernier modèle fut un 4 cylindres de 25 HP. La dernière voiture sortit en 1910.

 

* * *

 

 

 

JAPPIC

 

 

Cette voiture de compétition a été construite en 1925 par H.M.Walters. Son moteur était un monocylindre JAP de 350cc. Le poids de l'ensemble était de 200 kg.
Grâce à sa silhouette très profilée, elle réussit à battre quelques records mondiaux à Brooklands.

 

* * *

 

 

 

J.B.S.

 

 

Entre 1913 et 1915, cette firme fabriqua une série de cyclecars. Les modèles proposés, en comparaison avec les voiturettes similaires de l'époque, étaient bien plus luxueux. Les moteurs étaient soit des deux cylindres en V, soit des quatre cylindres Blumfield.
La première guerre mondiale mit fin à la production.
La marque réapparut en 1950 sous la forme de monoplaces de formule 3.
Ces voitures remportèrent plusieurs courses en Grande-Bretagne, souvent devant les Cooper.
La société ferma définitivement ses portes en 1951.

 

* * *

 

 

 

JOWETT

 

 

La production des voitures Jowett s'étale de 1911 à 1953.
Leur principale caractéristique est l'utilisation d'un moteur à plat à deux ou quatre cylindres.
Après la première guerre mondiale, la réputation des modèles Jowett grandit grâce à leur robustesse et la puissance de leur moteur.
La gamme s'agrandit avec la venue de camionnettes légères en 1924, d'une berline en 1926 et d'un cabriolet de sport en 1928.
Contrairement à bon nombre d'autres constructeurs automobiles, Jowett ne ressentit pas tellement la crise économique de 1929. Par contre, un incendie en 1930 dut contraindre la firme à ne proposer que des véhicules commerciaux.
Si les modèles à partir de 1931 n'évoluent stylistiquement pas, il n'en va pas de même pour le côté technique où bon nombre de nouveautés sont développées. En 1935, la firme présenta la "Ten" qui n'aura pas le succès escompté tout comme le modèle qui suivit d'ailleurs.
Après la guerre, Jowett présenta le modèle "Javelin" à moteur de 1500cc pouvant atteindre jusqu'à 130 km/h.
Curieusement, le radiateur était positionné en arrière du moteur. Cette voiture participa à différents rallyes dont les 24 heures de Spa en 1949 avec une moyenne de 105 km/h. 25000 Javelin sortirent des chaînes de production.
Le modèle ERA-Javelin de 1949 était une voiture de sport mieux connue sous le nom "Jowett Jupiter". Ce roadster à trois places de 955 kg remporta la victoire au Mans en 1950 dans la catégorie 1500.
A partir de 1953, seul le modèle Jupiter était encore en production.
La fin de la production des voitures eut lieu l'année suivante.
Jusque dans les années '60 la firme continua à fournir des pièces détachées.

 

* * *

 

LAMMAS-GRAHAM

 

 

Cette petite fabrique a été fondée en 1936.
Moins de cinquante voitures furent construites. La plupart des organes mécaniques étaient empruntés aux voitures sportives américaines.
Le modèle 3500cc développait 128 ch.
Lammas-Graham ne parvint jamais à concurrencer sa rivale de l'époque, Jaguar, et dut finalement fermer ses portes en 1938.

 

* * *

 

 

 

LEA-FRANCIS

 

 

La période de production de cette marque de voitures de sport s'est étalée par épisodes successifs entre 1904 et 1960.
D'abord constructeur de bicyclettes, cette firme se lança dans la fabrique d'automobiles en 1904. Le premier exemplaire ne fut construit qu'à un nombre très réduit d'exemplaires.
Lea-Francis céda ce modèle à Singer qui le construisit sous licence jusqu'en 1907. C'est grâce à ce modèle que Singer se lança lui aussi dans la construction d'automobile.
Lea-Francis retourna aux bicyclettes et aux motocyclettes (1911)
Le constructeur revint aux automobiles en 1920 en présentant une 12 HP de 2000cc au salon de Londres.
Ce modèle ainsi que le suivant n'eut pas beaucoup de succès et sa production cessa en 1922.
Le modèle "C" de 1074cc à moteur Coventry Climax fut ensuite présenté. Celui-ci eut plus de succès grâce notamment à ses nombreux succès en épreuves de tourisme. Suivirent alors de nombreux dérivés de la "C" avec moteur de Meadows de 1247cc. Le modèle "L" de 1925 marqua un tournant dans la production, celui de la construction de voitures de sport qui allait rester le style caractéristique de la firme jusqu'à la fin.
Le modèle suivant, la "M" fut une des premières voitures choisies par Scotland Yard.
Suivirent les modèles "N", "O", "P" et "S" dont la "S - Hyper Sport" jusqu'à "W" ainsi que plusieurs six cylindres. L'As de Pique (Ace of Spades) fut présenté en 1930 dont le moteur de 2000cc était reconnu pour sa qualité et ses performances.
Suite à des problèmes financiers, la firme ferma ses portes en 1935 mais ressuscita en 1938 en présentant deux nouveaux modèles de 1300cc et 1500cc. La production resta néanmoins fort limitée jusqu'en 1943.
Après la guerre, Lea-Francis présenta un 1800cc habillée d'une carrosserie plus moderne qui fut suivi en 1950 d'un 2500cc, toutes deux des voitures de tourisme d'allure sportive.
En 1953, la production redevint pratiquement nulle pour revenir encore en 1960 en présentant un modèle à moteur Ford de six cylindres de 2500cc.
La firme cessa ses activités la même année.

 

* * *

 

 

 

LISTER

 

 

Brian Lister, pilote amateur, fabriqua en 1954 une voiture de course dessinée par Tom Lucas.
Elle était constituée par un châssis tubulaire, d'un pont De Dion et d'un moteur MG 1500.
Cette voiture remporta les deux premières courses où elle participa. Le deuxième modèle disposait d'un moteur Bristol de 2000cc et remporta également de nombreuses victoires. Succès aidant, Lister fabriqua une vingtaine d'exemplaires ainsi qu'un autre à moteur Jaguar. Vingt-cinq "Lister-Jaguar" furent fabriqués ainsi que quinze "Lister-Chevrolet".
En 1959, Jim Clark remporta pas moins de quatorze victoires au volant d'une Lister.
La firme Lister arrêta ses activités en 1960.

 

* * *

 

 

 

MAGNETIC

 

 

Cette marque londonienne essaya de commercialiser des voitures à transmission électromagnétique Entz apparut en 1915 sur la voiture américaine Owen Magnetic.
Le première Magnetic apparut en 1921. Son moteur était un quatre cylindres de 2600cc. La boîte était constituée de 12 vitesses.
En 1925, un nouveau modèle à six cylindres fut présenté mais en raison de ventes fort médiocres, la firme arrêta ses activités en 1927.

 

* * *

 

 

 

MARCOS

 

 

Marsh et Costin sont à l'origine de cette marque qui sortira ses premiers modèles à la fin des années ' 50 (MARsh+COStin)
La suspension et la direction ont été empruntés à la Triumph Herald tandis que le moteur était celui de la Ford Anglia. Plus de 500 exemplaires du 1er modèle seront fabriqués. En 1964 un coupé avec carrosserie en fibre de verre et moteur Volvo 1800cc entra en production. Il en existera trois versions jusqu'en 1973.

 

* * *

 

 

 

MARENDAZ

 

 

Marendaz, créé en 1926, fit surtout commerce de voitures de sport avant de construire lui-même des véhicules automobiles.
En 1928, deux Marendaz Special établirent plusieurs records internationaux dans les catégories 1100 et 1500cc.
En 1932, après deux années d'absence, la firme présenta un 6 cylindres carrossé soit en torpedo, soit en Berline ou encore en coupé.
En 1933, la 15/90 HP recevait un Coventry-Climax de 1991cc lui permettant d'atteindre la vitesse de 130 km/h. Plusieurs de ces voitures participèrent au Tourist Trophy en 1935 et au Grand Prix de France en 1936.
La société Marendaz cessa ses activités en 1936.

 

* * *

 

MARSEAL

 

Etablie à Coventry, cette firme commença à fabriquer des automobiles en 1919, d'abord sous le nom Marseel (des noms des fondateurs Marendaz et Seelhaft) pour ensuite prendre une consonance anglaise en 1923.
Dès le début, les voitures, tout à fait conventionnelles, participèrent à des épreuves sportives.
En 1924, la firme proposa un 6 cylindres de 1750cc à un prix très concurrentiel.
Malgré cela, la production resta limitée et s'arrêta en 1925.

 

* * *

 

 

 

MAUDSLAY

 

 

Ce n'est qu'en 1901 que cette firme s'intéressa aux automobiles. Elle était déjà connue précédemment pour ses constructions mécaniques.
Le premier modèle avait un moteur carré de 4800cc et une carrosserie "tonneau".
Toutefois, la firme s'intéressa plus aux véhicules à usage commercial, surtout des omnibus, plutôt qu'aux voitures particulières.
En 1906, les voitures se métamorphosèrent.
Après avoir produit des modèles à 2, 4 et même 6 cylindres, la firme ne produisit quasiment plus de voitures après la première guerre mondiale malgré une tentative de reprise d'activité.
Maudslay continua néanmoins à fabriquer des véhicules commerciaux avant d'être absorbé par une autre société.

 

* * *

 

MERCURY

 

Cette fabrique ne sortit qu'un seul exemplaire d'une petite 4 cylindres de 10ch vers 1914.
Après la guerre, quelques exemplaires d'une série légèrement différente furent fabriqués.

 

* * *

 

METEORITE

 

Dès 1912, cette firme londonienne s'est spécialisée dans la fabrication de petites voitures.
Elle essaya de produire entre 1913 et 1915 des modèles plus puissants sous la marque "Meteor".
Après la guerre, la production reprit en adoptant un moteur Coventry Simplex de 1500cc.
En 1921, la firme s'essaya à produire des véhicules de luxe.
Tous les modèles de l'année 1924 reçurent un moteur de 1800cc; un 6 cylindres pouvait être monté sur demande. La même année, faute de résultats, Meteorite cessa ses activités.

 

* * *

 

 

 

NAPIER

 

 

Napier est très certainement la première firme anglaise de construction automobile a avoir bénéficié d'une réputation internationale tant sur le plan commercial que sur le plan sportif. C'est à cette marque que l'on doit le nom de "british racing green", couleur officielle des voitures de course.
La première voiture date de 1900 et était similaire aux modèles de l'époque. En 1901, Napier inscrivit une auto à la course Paris-Toulouse : une 4 cylindres de 17 litres. Elle pesait 2 tonnes et dut être retirée en raison d'une usure prématurée des pneumatiques.
En 1902 par contre, la firme fabriqua une petite 4 cylindres de course de 6600cc qui remporta la coupe Gordon-Bennett. Grâce à ce succès sportif, la production passa de 100 à 250 exemplaires par an.
Le modèle de 1903 a vu sa cylindrée diminuée à 2500cc. 1904 fut l'année du premier 6 cylindres de 15 litres.
Ce modèle appelé "L 48" établi en 1905 le record mondial du mile en roulant à 168,48 km/h de moyenne et établissant le record national du kilomètre à du 156,51 km/h.
En 1908, le "L 48" fut rebaptisé "Samson" après un lifting.
Dès 1905 et jusqu'en 1909, Napier construisit sous licence des automobiles italiennes de chez San Giorgio.
Parmi les modèles proposés, une petite 10 HP bicylindre à trois vitesses fut utilisée comme taxi.
Pendant les années de guerre, Napier fabriqua des moteurs d'avion dont le "Lion" à 12 cylindres. Ce moteur sera utilisé des années plus tard pour établir des records de vitesse (Bluebird de 1927)
C'est au début des années '20 que la firme commença à décliner pour disparaître en 1924.
De 1900 à 1924, très exactement 4258 voitures Napier sont sorties des chaînes de distribution.

 

* * *

 

 

 

NATHAN

 

 

Cette petite firme de voitures de sport a été fondée en 1965.
Ces voitures avaient un châssis en contreplaqué et étaient équipées d'un moteur Hillman Imp spécialement transformé par Nathan. En 1968, ces voitures remportèrent deux championnats nationaux.
En 1969 apparaissait l' Astra RNR 1 avec soit un moteur Coventry Climax 2000cc, soit un Ford Cosworth FVA 1600cc.
La RNR 2 sortit en 1970 (photo ci-dessus).
Suite à des problèmes financiers, Nathan ferma ses portes en 1970.

 

* * *

 

N.E.C.

 

Les voitures N.E.C. ont été construites entre 1905 et 1914 près de Londres. Il s'agissait exclusivement de voitures de luxe, très spacieuses caractérisée par un moteur disposé à plat sous le plancher.
Le premier modèle dont la production s'étala sur trois années était mû par un moteur à quatre cylindres tandis que le modèle suivant était un bicylindre. Vers 1910, N.E.C. revint aux quatre cylindres.
Le dernier modèle avait trois rangées de sièges offrant huit places.

 

* * *

 


NEW ORLEANS

 

 

Fondée en 1900, la firme anglaise fabriqua des copies conformes d'une voiture belge, la Vivinus. Biplace, moteur monocylindrique à l'avant, boîte à deux rapports, ce modèle fut construit jusqu'en 1904.
En 1905, Orleans Motors sortit un 4 cylindres qui se transforma deux ans plus tard en un 6 cylindres.
Malheureusement, les derniers modèles ne reçurent jamais le même accueil que les premiers et les ventes s'en ressentirent.
La firme ferma ses portes en 1910.

 

* * *

 

 

 

PALLADIUM

 

 

Cette firme des environs de Londres produira des véhicules de 1911 jusqu'à 1926. Torpédos et cabriolets, les premiers modèles étaient équipés de 4 cylindres de 2100cc Chapuis-Dornier.
En 1915, un 6 cylindres de 3300cc agrandit la gamme.
Pendant la guerre 1914-1918, Palladium construisit des moteurs d'avion De Havilland ainsi que des camions.
Après la guerre sortit une voiturette bicylindre de 1300cc.
En 1922, un modèle à moteur de 1500cc participa à des courses de trial. L'année suivante, le modèle Victory pouvait atteindre la vitesse de 100 km/h.
En raison d'une chute des ventes, la société dû fermer ses portes en 1927.

 

* * *

 

 

 

PANTHER

 

 

Fondée en 1972, cette firme avait pour vocation la fabrication de répliques de célèbres voitures de sport.
Le premier modèle était une copie de la SS100 produite par Jaguar en 1936.
La carrosserie était construite en panneaux d'aluminium, martelé à la main. L'intérieur était en cuir avec moulures en noyer.
En 1974, Panther présenta une réplique de la Ferrari Sport 125 de 1947.
Les modèles les plus représentatifs sont les suivants : Lima, Kallista, Rio, J72, DeVille & Solo.

 

* * *

 

 

 

PARAMOUNT

 

 

Le premier modèle de cette firme, sorti en 1951, était un petit cabriolet de luxe équipé d'un moteur Ford de 1172cc et d'une boîte à 3 vitesses.
En 1952, la firme dû faire face à de très grosses difficultés financières qui aboutirent, en 1953, à son rachat par la société Leighton Buzzard.
Le modèle 1955 était équipé du moteur de la Ford Consul de 1508cc.
Malgré certaines qualités techniques et esthétiques, la société Paramount dû fermer ses portes en 1956.

 

* * *

 

 

 

PERRY

 

 

Cette firme de Birmingham commença par fabriquer des pièces de rechange pour bicyclettes pour se tourner vers la production automobile vers 1899 en construisant un tricycle à moteur.
La production industrielle ne commença qu'en 1912 avec un cyclecar de 875cc. Ce modèle pouvait atteindre la vitesse de 55 km/h. pour une consommation de 7 litres au 100 km.
En 1914, la 8 HP fut rejointe par un nouveau modèle équipé d'un 4 cylindres de 1795cc. Ensemble, ces deux modèles furent produits à 1500 exemplaires jusqu'en 1916.
La firme Bean racheta les brevets de fabrication et continua la fabrication après la guerre.

 

* * *

 

PHOENIX

 

Van Hooydonck, originaire de Bruxelles mais installé en Angleterre, créa la firme Phoenix vers 1900 pour construire des motocyclettes à moteurs Minerva.
En 1902 sortit un véhicule à chaises en rotin se déplaçant sur trois roues. Le modèle évolua jusqu'en 1905 avec l'adoption d'un volant .
Le Quadcar fut présenté en 1906 à moteur transversal à deux cylindres et à deux vitesses.
1909 vit l'apparition d'une 8/10 HP de 1272cc à moteur Minerva. Minerva motorisa d'ailleurs de nombreux modèles Phoenix avant d'être remplacé par des moteurs Imperia.
En 1912 sortit un modèle à moteur 4 cylindres de 1496cc avec de nombreuses améliorations techniques. Phoenix et Minerva avaient conclu un accord commercial pour la fabrication d'un modèle à moteur de 3000cc. Ce fut malheureusement une tentative avortée.
A partir de 1923, les difficultés financières s'accrurent à tel point que la firme Ascott racheta le projet d'une 18 HP.
La maison Phoenix cessa ses activités en 1930.

 

* * *

 

PICK

 

En amateur, Jack Pick fabriqua dès 1898 une voiturette monocylindrique. Le succès rencontré par sa réalisation poussa son créateur à en fabriquer d'autres.
L'année suivante, Pick présentera une véritable voiture qui ne cessera d'évoluer au fil du temps.
En 1908 fut présentée une 4 cylindres de 14cv tandis que la firme changeait de nom pour s'appeler désormais "New Pick".
1911 vit l'apparition d'une voiture de compétition de 3200cc, modèle qui ressortira après la guerre avec un nouveau moteur de 3600cc.
Suite à la guerre, l'activité de l'entreprise diminua et malgré le modèle sport de 1923 qui pouvait atteindre la vitesse de 100 km/h, la firme New Pick abandonna la construction automobile en 1925.

* * *

 

 

 

RAILTON

 

 

Cette firme créée en 1933 s'installa dans les anciennes usines Invicta dans le Surrey dont elle copia le style.
Les voitures utilisèrent des mécaniques américaines afin de construire des voitures Grand Tourisme.
Point de vue performance, les Railton pouvaient rouler à du 145 km/h et passer de 0 à 100 en 9,2 sec.
Son prix inférieur à celui de ses rivales de l'époque facilitèrent les ventes. Scotland Yard et plusieurs préfectures de province figuraient au nombre de ses clients.
En 1936, la gamme s'agrandit de nombreux modèles pour atteindre un niveau de vente record. Après cette période faste, les ventes diminuèrent malgré la sortie d'un modèle inspiré de la Hudson à 6 cylindres.
Le modèle de 1938 fut un échec commercial qui aboutit à la vente de quelques exemplaires seulement.
Au début de la guerre, Railton céda à Hudson ses droits qui sortit des modèles à huit cylindres entre 1946 et 1950 mais le succès fut mitigé.
La firme Railton-Hudson cessa ses activités en 1953.

 

* * *

 

 

 

RALEIGH

 

 

Cette firme de bicyclettes et motocyclettes se lança en 1903 dans la construction de voiturettes à trois roues.
La "Raleighette" pesait 127 kilos et fut fabriqué jusqu'en 1907.
En 1915, Raleigh présenta une autromobile tout à fait conventionnelle mais l'entrée en guerre ne permit pas de la produire de manière régulière.
Raleigh revint à la construction automobile en 1931 en présentant une fourgonnette légère à trois roues et un guidon à la place du volant. Ce modèle obtint un certain succès qui fut suivi par un modèle tourisme.
Le modèle suivant appelé "Safety Seven" de 1933 était une voiturette classique. De nombreux exemplaires, sous différentes versions, furent vendus jusqu'en 1936.
Raleigh cessa ses activités la même année.
Notons néanmoins qu'en 1935, la firme avait cédé ses droits de fabrication de la fourgonnette à T.L.Williams qui en reprit la fabrication sous le nom "Reliant".

 

* * *

 

 

 

REX

 

 

Parue dès 1901, la firme fabriqua des modèles conventionnels monocylindriques de 900cc.
En 1902, suite à une fusion avec une autre firme établie à Coventry, la gamme s'agrandit considérablement.
Le modèle phare de 1904 était appelé "Rexette".
L'année suivante, Rex s'intéressa aux motocyclettes qui lui valut une très grande renommée.
La "Rexette" et la "Lilette" restèrent en production jusqu'en 1909.
Les modèles automobiles "Ast-Rex" et "Airex" furent vendus sous le nouveau nom "Rex-Reno" jusqu'en 1911.
Juste avant la première guerre mondiale, la firme présenta la "Dorman" à quatre cylindres de 1100cc, disponible soit en modèle tourisme soit en modèle fourgonnette.
En 1922, alors que Rex ne fabriquait déjà plus que des motocyclettes, elle fusionna avec la firme "Acmé".
La production s'arrêta définitivement en 1933.

 

* * *

 

 

 

RHODE

 

 

Cette firme produisit environ 5000 exemplaires de leurs voitures entre 1921 et 1928.
Le premier modèle fut une 9,5 HP de 1087cc.
Une version sportive fut présentée en 1923 qui évolua jusqu'en 1925, année qui vit apparaître des difficultés financières dues à la concurrence d'autres marques, Morris en tête.
Rhode changea de créneau et produisit alors des fourgons et camions légers sous la marque "M.& D."
C'est en 1928, qu'un nouvel essai dans la production de voitures fut tentée en présentant la "Hawk", grosse berline sportive. Le succès ne vint jamais et la faillite fut prononcée.
Rhode fut racheté par la firme Mc Kenzie & Denley qui reprit la production de la Hawk avec un nouveau moteur de 1500cc à deux carburateurs. Seuls quelques exemplaires furent fabriqués avant la fermeture définitive en 1931.

 

* * *

 

ROTHWELL

 

Cette petite firme de construction automobile a été créée au début du XX° siècle par les frères Rothwell.
1901 vit l'apparition d'un modèle conventionnel à moteur monocylindre de 6ch suivi par un autre muni d'un moteur à 4 cylindres.
La production resta limitée, juste de quoi ne pas tomber en faillite.
De 1910 à 1916, Rothwell produisit la 25 HP de 4000cc qui fut son plus grand succès avec 600 exemplaires vendus. Ce modèle fut également le dernier étant donné et la firme cessa ses activités en 1916.

 

* * *

 

 

 

SCORPION

 

 

Scorpion est un petit coupé sport fabriqué en 1974 par une toute petite fabrique automobile.
Il n'y eut qu'une seule version de ce modèle et construit à un nombre fort limité d'exemplaires.
Il était équipé d'un moteur Hillman Imp de 998cc tandis que la carrosserie était en fibre de verre.

 

* * *

 

 

 

SCOUT

 

 

Cette firme naquit en absorbant une ancienne fonderie cloche qui fabriquait également des moteurs marins.
En 1905, Scout commença à fabriquer des voitures conventionnelles, des camions et des autobus.
Un des premières Scout prit part à la première édition du Tourist Trophy mais sans succès.
Une 6 cylindres de 4400cc sortit en 1907.
Dès 1912, seules des 4 cylindres furent fabriquées.
Après la première guerre mondiale, deux modèles étaient disponible: la 10/12 HP et la 12/14 HP.
Suite à de graves problèmes financiers, la firme Scout vit sa faillite prononcée en 1921.

 

* * *

 

 

 

SHEFFIELD-SIMPLEX

 

 

La première voiture de cette marque sortit en 1907. Il s'agissait d'une 20 HP de 3900cc
L'année suivante sortit la 45 HP de 7000cc qui avait la prétention de concurrencer Rolls-Royce et qui disposait de nombreuses caractéristiques communes.
En 1909, la firme tenta une percée dans la production de voitures de tourisme mais la production resta très limitée.
En 1910 sortit un modèle ressemblant à la 45 HP mais d'une cylindrée réduite à 4300cc et des freins uniquement sur les roues arrière.
En 1913 fut proposée la 30 HP de 4700cc.
Après la guerre, la 30 HP reçut une nouvelle carrosserie pour sa présentation au Salon de Londres.
En 1920, une nouvelle 6 cylindres de 7800cc fut proposée au public à un prix supérieur à celui des Rolls Royce, ce qui en arrêta immédiatement la vente.
En 1921, on abandonna les voitures de tourisme pour ne plus fabriquer que des véhicules commerciaux.

 

* * *

 

 

 

SQUIRE

 

 

Cette fabrique de voitures de sport a été fondée en 1934.
Adrian Squire voulait réaliser la voiture parfaite. Pour y arriver, il choisit les meilleurs éléments de l'époque : moteur 1496cc 4 cylindres British Anzani, boîte de vitesse ENV Wilson, châssis renforcé, freins hydrauliques, etc…
Les carrosseries provenaient de maisons spécialisées comme Vanden Plas et Ranalah.
Revers de la médaille, le prix de vente était six fois supérieur à celui de la MG Midget de la même époque.
L'usine fut fermée en 1936 après une production totale de huit voitures seulement. La firme "Val Zethrin" racheta les projets et toutes les pièces pour fabriquer trois Squire supplémentaires.

 

* * *

 

 

 

STELLITE

 

 

Cette marque était affiliée au groupe Wolseley et souhaitait fabriquer des voitures économiques.
La production débuta en 1913 par un modèle équipé d'un moteur 4 cylindres de 1100cc sur châssis en bois.
Jusqu'en 1919, les voitures étaient fort prisées en raison de leur faible prix de vente. Dès que celui-ci fut revu à la hausse la production dû être suspendue par défaut de clientèle.

 

* * *

 

 

 

SWIFT

 

 

D'abord fabricant de machine à coudre, ensuite de bicyclettes, la firme Swift commença à fabriquer des tricycles et quadricycles à moteur en 1899.
Le premier modèle qui s'inspirait de la voiture française "Gladiator" fut suivie d'une 4,5 HP à châssis tubulaire et moteur Fafnir.
En 1905, la firme disposait dans son catalogue de plusieurs modèles. Suite à des accords financiers, Swift fabriqua de 1909 à 1914 des voitures françaises "Clement".
En 1912, un cyclecar vint compléter la gamme.
La "Ten" de 1915 restera le plus grand succès de Swift jusqu'en 1931.
La "Cadet" succéda à la Ten. Il s'agissait d'un 847cc avec boîte à trois vitesses.
Malheureusement, la faillite de la société Swift fut prononcée en mai 1931 après que seulement quelques exemplaires furent montés.

 

* * *

 

THAMES

 

Les chantiers navals londoniens Thames, parallèlement à leurs activités, fabriquèrent des automobiles à partir de 1902.
Le premier modèle fut une grosse voiture de luxe de 6 cylindres et 7700cc.
Une Thames de 9700cc s'adjugea deux records mondiaux en 1907 et 1909.
Six modèles différents faisaient partie du catalogue de 1908, dont une 6 cylindres de 13000cc .
Les modèles Cynosure et Chirurgeon étaient surnommés des "doctor's car" en raison du fait qu'ils étaient fort prisés par les médecins de l'époque qui en appréciaient leur robustesse et leur fiabilité.
Thames cessa de produire des voitures particulières en 1911 et continua jusqu'au déclenchement de la guerre à fabriquer des véhicules commerciaux.

 

* * *

 

 

 

THORNYCROFT

 

 

Tout en fabriquant des vedettes à vapeur ainsi que des moteurs, Thornycroft fabriqua en 1896 un camion à vapeur à traction avant et roues arrières directrices.
Les premières voitures de tourisme sortirent vers 1903 avec soit un bicylindre de 1800 cc ou un 4 cylindres de 3600cc.
Thornycroft pensait qu'une victoire au Tourist Trophy lui assurerait un avenir confortable mais la firme ne parvint pas à faire mieux qu'une 5ème place en 1908.
La production de voitures particulières s'arrêta en 1913 pour se concentrer sur les véhicules industriels.

 

* * *

 

 

 

TOJEIRO

 

 

Voitures de sport construites de 1952 à 1962.
Les premiers modèles étaient montés sur un châssis tubulaire et propulsés par un moteur MG de 1500cc.
Après de nombreux succès en course, la firme céda ses plans à la firme A.C. qui utilisa ensuite des moteurs de 6 cylindres Jaguar.
En 1958 vit l'utilisation d'un moteur Coventry Climax de 1098cc et d'un boîte Volkswagen.

 

* * *

 

 

 

TORNADO

 

 

Proposées de 1958 à 1967, ces voitures étaient des kit cars.
Châssis tubulaire, carrosserie plastique, moteur au choix, …
Différents modèles virent le jour : Typhoon, Tempest, Thunderbolt à moteur Triumph TR3 de 2 litres et surtout Talisman en 1961.
Vers le milieu des années 1960, l'intérêt du public pour ces voitures en kits diminua et la firme dut cesser ses activités par manque de clients.

 

* * *

 

 

 

TRIDENT

 

 

Firme fondée en 1965 qui jusqu'en 1969 ne produisit pas plus de 30 exemplaires d'un modèle équipé d'un moteur Ford V8 de 4700cc.
A partir de 1969, trois modèles inspirés par Triumph furent proposés: la Venturer, Tycoon et la Clipper.
Le prix très élevé de ces voitures empêcha une diffusion à grande échelle et la firme arrêta leur fabrication en 1974.

 

* * *

 

 

 

TROJAN

 

 

Le premier modèle appelé "Utility", fabriqué de 1910 à 1913, avait son moteur disposé sous les sièges avant. C'était un 1500cc très puissant mais ne pouvant dépasser les 60 km/h. Il fut très diffusé dans sa version camionnette. La production des voitures utilitaires augmentait tandis que diminuait, par manque de succès, celle des voitures de tourisme.
La firme se tourna vers la fabrication de machines (moteurs marins, scies, lits de camp,…) pour revenir à la production automobile dans les années soixante avec la voiture de sport Elva et le trois roues Heikel fabriqué sous licence allemande.
En 1973 vit la sortie d'une voiture de course de formule 5000 à moteur Chevrolet.
Après ce succès, Trojan tenta de produire une formule 1. Le véhicule ne fut jamais achevé et l'initiative fut abandonnée en 1974.

 

* * *

 

 

 

TURNER

 

 

Turner commença a fabriquer des voitures à vapeur en 1902 sous licence belge de la firme Miesse.
Cette société fabriqua également des véhicules à moteur à essence pour le compte de tiers.
La première voiture "100% maison" sortit en 1911.
Après la guerre, la production diminua sensiblement et Turner ne proposa plus qu'un 4 cylindres.
A partir de 1930, la production de voitures fut remplacée par la fabrication de pièces mécaniques.

 

* * *

 

 

 

TURNER

 

 

Maison fondée en 1951 pour la construction de petites voitures de sport.
Les moteurs étaient fournis au choix des clients entre Vauxhall, MG et Lea-Francis.
En 1956, Turner présenta l' A30 Sport en fibre de verre et moteur Austin de 803cc sur châssis tubulaire.
En 1959, le moteur fut remplacé par un Coventry Climax de 1100cc. Ce cabriolet pouvait atteindre les 160 km/h.
Le modèle Alexander de 1960 pouvait être acheté en kit ou entièrement monté.
Le dernier modèle de 1962, le coupé GT , utilisa les suspensions avant de la Triumph herald. La production cessa en 1966.

 

* * *

 

VALE

 

Cette firme londonienne fabriqua à partir de 1933 des petites voitures à tendance sportive.
Le premier modèle était inspiré des Maserati et était équipé d'un moteur 4 cylindres de 832cc. De nombreuses pièces mécaniques provenaient de la Triumph Super 7.
La production resta toujours artisanale au point de ne produire que très exactement 103 véhicules jusqu'en 1936.

 

* * *

 

 

 

VALVELESS

 

 

La première Valveless parut en 1908.
Néanmoins, depuis 1901 la firme travaillait sur un véhicule qui ne dépassa jamais le stade du prototype.
Le nom Valveless provient probablement du fait que le moteur à deux temps ne disposait pas de soupapes.
L'unique modèle de 1908 fabriqué en série resta en production jusqu'en 1914 , c'est-à-dire jusqu'à la veille de la première guerre mondiale.

 

* * *

 

 

 

VARLEY-WOODS

 

 

Cette marqua fabriqua des voitures de 1918 à 1921 en utilisant des pièces fournies par d'autres fabricants.
Les premières voitures montées avaient un radiateur fort semblable à celui de Rolls-Royce.
Le seul élément 100% personnel fut le moteur appelé KNO, un 4 cylindres de 1800cc.
Celui-ci était très performant mais, suite à des problèmes financiers, il ne put jamais être rentabilisé.

 

* * *

 

 

 

VELOX

 

 

La production de cette firme automobile ne dépassa pas une vingtaine d'exemplaire entre 1902 et 1904.
Toutes les voitures étaient des petits modèles propulsés par des moteurs d'autres constructeurs.
En 1903 sortit un modèle si petit qu'il s'appela "Miniature Velox".

 

* * *

 

VERNON-DERBY

 

 

Il s'agit en fait d'une marque franco-anglaise.
Les modèles français Derby étaient modifiés suivant les indications du pilote anglais Vernon Balls et vendus exclusivement sur le marché anglais.
Ces voitures participèrent avec succès à plusieurs courses en Angleterre.
La production s'arrêta en 1930.

 

* * *

 

 

 

VULCAN

 

 

La première Vulcan sortit en 1902. Il s'agissait d'une voiturette monocylindrique et châssis tubulaire.
Après un 2 cylindres en 1904 et un 4 cylindres en 1905, Vulcan proposa un 6 cylindres de 4800cc en 1907.
Outre les voitures de tourisme, la firme construisit également des camions de 1,5 tonne qui seront pratiquement sa seule production après la première guerre.
Pendant cette période, la production de voitures était fort limitée.
En 1923, Vulcan s'associa avec Lea-Francis pour produire des voitures à 4 et 6 cylindres jusqu'en 1928.
Après cette dissolution, Vulcan se concentra sur la production de véhicules industriels jusqu'en 1953.

 

* * *

 

WAVERLEY

 

Cette firme monta, de 1910 à 1931, des véhicules en utilisant des éléments d'autres constructeurs.
Le premier modèle, construit jusqu'au début de la guerre, était un cyclecar à trois roues
Le modèle d'après guerre était équipé d'un moteur de 2300cc qui permettait d'atteindre les 105 km/h.
La meilleure année pour Waverley fut 1922 avec plus de 100 exemplaires vendus.
Un 6 cylindres de 2000cc sortit en 1925. Ce fut également le dernier modèle qui connut un certain succès car le modèle suivant resta au stade de prototype. En effet, la firme arrêta sa production en 1931.
NB : une autre firme automobile porte le même nom mais il s'agit d'une société américaine d'Indianapolis qui produisit des voiturettes de 1896 à 1914.

 

* * *

 

 

 

WHITLOCK

 

 

Précédemment constructeur de voitures à chevaux, cette firme se lança dans la construction automobile en 1904.
Le plus gros modèle était la 24/28 HP de 4800cc. Après celui-ci vint la "Runabout", un quatre cylindres de 8 HP.
En réalité, jusqu'en 1907 Whitlock assemblait et carrossait des éléments provenant de la maison française Aster.
En 1922, après de nombreuses années d'absence, Whitlock présenta plusieurs modèles lors du Salon de Londres.
En 1930, la production du dernier modèle resta limité à une trentaine d'exemplaires.

 

* * *

 

W.R.E.

 

La World Racing Enterprise fabriqua des voitures de sport en 1959 et 1960 en Grande-Bretagne et en Italie.
La production commencée en Angleterre continua à Modène en Italie par l'étude de l'implémentation d'un moteur de Maserati 2 litres.
Le pilote italien Belluci acheta le premier exemplaire ainsi que tous ceux déjà montés pour sa propre écurie.
En 1961, la firme arrêta la construction et vendit ses modèles à des pilotes.

 

* * *

 

 

 

XTRA

 

Cette petite firme construisit un nombre très limité de cyclecar de 1922 à 1924.
Ces véhicules étaient des trois roues à carrosserie monoplace.
Le moteur était un monocylindre de 3,75 ch.
La boîte de vitesse avait 2 rapports reliés à la roue arrière.