La batterie

Comme chacun le sait, la batterie fourni le courant nécessaire à un moteur électrique, appelé démarreur qui une fois enclenché à un moteur à explosion va lui permettre de se mettre en mouvement et de fonctionner seul.
En principe, plus aucun apport d'électricité n'est nécessaire (moteur diesel et pompe mécanique).
Dans le cas d'un moteur classique avec allumage par bobine, magnéto, etc, et bougies, l'électricité sera toujours nécessaire.

Une batterie au plomb est composée de plusieurs compartiments (éléments) donnant chacun +/- 2 volts.
Le nombre d'éléments étant toujours pair, il est facile de déterminer son voltage en comptant les éléments en comptant les bouchons. 3 = 6 volts, 6 = 12 volts.
En réalité, bien qu'on dise par exemple une 12 volts, une batterie bien chargée donnera une tension légèrement supérieure (de 12,8 à 13,2 Volts).

Il est possible de vérifier facilement si une batterie est encore bonne.
Après l'avoir complètement chargée (avec une charge lente), si sa tension est inférieure à 11,4 volts, elle est à remplacer.
Tout comme une pile, une batterie débranchée se décharge d'elle-même du fait de réactions chimiques diverses.

Il ne faut pas confondre le voltage et la capacité. Celle-ci est la réserve de courant, c'est comme un réservoir de carburant, plus son volume (sa capacité) est grand, plus l'autonomie de la voiture est grande.
C'est pareil pour la batterie. Cette capacité se donne en Ah (ampères/heure).
Et, évidemment, plus la capacité sera grande, plus long sera le temps de recharge complète.

Il ne faut pas confondre mise en série et mise en parallèle.
Lorsqu'on utilise une batterie d'appoint pour démarrer une voiture dont la batterie est faible en plaçant des câbles de démarrage, on met les 2 batteries en parallèle (+ avec + et - avec -), on augmente l'ampérage sans toucher au voltage.
Si on les met en série, ( + - + - ) on augmente le voltage. Ce qu'il ne faut évidemment pas faire.

Pendant la charge d'une batterie et même si elle est dite " sans entretien " de l'hydrogène et de l'oxygène s'échappent des éléments de batteries utilisant des électrolytes aqueux. Ce dégagement résulte de l'électrolyse de l'eau par le courant de charge produit. Ces gaz sont très inflammable. Lors d'une charge prolongée, une batterie évacue son trop plein d'hydrogène par une soupape.
Il est donc nécessaire de bien ventiler le local ou s'effectue cette charge et de ne pas respirer ces gaz en mettant le nez au dessus.
Il est fortement déconseillé de fumer ou d'approcher une flamme d'une batterie en cours de charge.
Il ne faut jamais débrancher les câbles du chargeur au niveau de la batterie avant d'avoir éteint le chargeur : Au moment où on retire les pinces une étincelle pourrait se produit et serait capable de déclencher une explosion.
La charge comme la décharge d'une batterie sont exothermiques, elle dégage de la chaleur.

Afin d'éviter les risques d'explosion, il est conseillé de commencer dans l'ordre de:
1.Placer les pinces rouges du câble de pontage sur les + des 2 batteries.
2.Placer une pince noire sur la borne - de la batterie de secours et l'autre à la masse du moteur à démarrer (le plus loin possible de la batterie) (*)

Si on utilise un booster de démarrage, le placement des pinces se fera de la même manière.
On veillera aussi à brancher le booster sur le secteur APRES avoir placé les pinces et on le débranchera AVANT de retirer les pinces.

(*) Inverser le tout en cas de positif à la masse.


En gros, sans entrer dans les détails, il faut aussi savoir qu'il est impossible d'utiliser la totalité de la capacité d'une batterie. Seuls environ 80 % sont utilisables.
Le seuil de tension minimale critique est d'un peu plus de 10 volts pour une batterie au plomb.

Ce seuil atteint, il faut stopper la décharge sous peine de détérioration définitive.

Inutile donc d'essayer de tirer le dernier carat de la batterie en cas de mise en marche difficile, aprés 2 ou 3 essais infructueux, il faut d'abord chercher la cause du refus de démarrage.

COMMENT CA MARCHE

BATT2


Chaque élément est constitué d'un bac étanche rempli d'acide sulfurique dilué avec environ 35% d'eau DEMINERALISEE.
Dans ce liquide sont plongées d'une part des plaques " positives " appelées CATHODES reliées entre elles et d'autre part des plaques " négatives) appelées ANODES.
Pour ne pas compliquer les choses, disons que ces plaques sont constituées de composés de plomb.
Des séparateurs les isolent les unes des autres.


Pendant la charge et la décharge, la constitution chimique des électrodes varient.

DECHARGE

A l'électrode positive + ou cathode : le dioxyde de plomb se transforme en sulfate de plomb en libérant de l'oxygène et en consommant des électrons.
A l'électrode négative - (anode) : le plomb fixe la partie sulfurée de l'acide pour donner du sulfate de plomb et libérer des électrons.
Dans les deux cas, du sulfate de plomb est produit par les réactions chimiques.
Charge
Les réactions chimiques s'inversent et les plaques retournent progressivement à leur état d'origine.

RECHARGE


Comme il faut apporter les électrons consommés à la borne négative, il est impératif de brancher la borne moins - du chargeur sur la borne moins de la batterie la + au +.
Une batterie au plomb se charge au maximum en lui délivrant un courant égal à 10% de sa capacité : pour une batterie de 100Ah on utilisera un chargeur de 8 à 10A.
Utiliser un chargeur trop puissant endommagerait la batterie, et un chargeur pas assez puissant n'arriverait pas à la charger.
A savoir également que c'est la fin de la charge (les 10 derniers%) qui est la plus longue.

Théoriquement le fonctionnement devrait être éternel mais en pratique, du fait de la présence de la charge une partie de l'eau s'évapore sous forme de dégagement d'oxygène et d'hydrogène, et du sulfate de plomb se dépose petit à petit (poudre blanchâtre à la borne positive de la batterie), ce qui conduit à la détérioration lente mais inéluctable de la batterie. Ceci explique la décharge lente d'une batterie qui n'est pas branchée.
Les compartiments d'une batterie ne doivent pas contenir d'impuretés (exemple : du calcaire) sous peine d'une destruction accélérée. C'est pourquoi il est nécessaire de compléter les niveaux avec de l'eau déminéralisée.
Du fait de la présence de plomb (la densité du plomb étant de 11,35) en grande quantité, une batterie est un objet lourd (suivant le volume de10 à 30 kg)
Elle est à manipuler avec précautions, l'acide sulfurique qu'elle contient, même diluée est un produit très dangereux.
L'acide sulfurique même à 25% cause des brûlures sévères à toute matière organique qui entre en contact avec lui. Il pénètre dans tout les corps poreux (peau, vêtement, etc...)

Ne jamais verser de l'eau dans de l'acide concentré (n'importe lequel) , il se produirait instantanément une réaction violente entraînant des projections d'acide concentré, comme agit l'huile de friture si on y verse de l'eau.
On peut verser de l'acide dans de l'eau, mais jamais l'inverse.